Le 13 Juin dernier a eu lieu, au 42 Avenue Kléber, une conférence organisée par l’Ecole Internationale du Spa animée par la fondatrice et directrice de l’école, Sandra KENNOU. Le thème de la conférence était « Comment devenir professionnel du massage ». A cette occasion, j’ai pu m’entretenir quelques minutes avant le début de cet événement avec la dynamique directrice Sandra KENNOU.

1- Bonjour Sandra, aujourd’hui est réuni plus d’une cinquantaine de personnes venues vous entendre et échanger sur les métiers du Spa en particulier le métier de masseur de bien-être. Comment est née l’idée ?

« La création de l’école est partie d’un constat de l’univers professionnel du Spa qui était à la recherche de personnel qualifié il y a plus de 15 ans. Pour les Spas il n’y avait que les esthéticiennes et les kinés, ce qui ne correspondait pas réellement aux besoins. Aux USA, au Canada, il y avait vraiment des formations spécifiques aux Spas. C’est ainsi que j’ai créé cette école pour répondre à la demande. Or, je ne suis ni masseuse ni esthéticienne. Je viens du marketing, donc j’ai analysé, étudié avec précision ce qui se faisait avec succès dans les pays qui avait déjà bien développé la culture du massage et du Spa. C’est en étudiant leur programme pédagogique que j’ai créé le Parcours de la Main d’Or. »

2- Pourriez-vous nous parler de ce Parcours ?

« C’est un cursus complet, professionnalisant qui permet avec 1200 heures de formation (théorie et pratique) de devenir un professionnel du massage de bien-être.

Le Parcours de la Main d’Or est construit comme une maison :

  • –  Des fondations, avec 105h de notions fondamentales telles que l’Anatomie, la Physiologie et la Posturologie
  • –  Un 1er cycle de base permettant d’obtenir un titre professionnel de niveau 3 (Bac+2) reconnu par l’état « Technico-Opérateur de Spa »
  • –  Un second cycle de spécialisation : technique ou managériale

    Le Parcours peut s’intégrer à tout moment de l’année car chaque parcours est personnalisé en fonction de l’objectif professionnel de chaque stagiaire et de sa capacité d’assimilation. Deux sessions d’examen sont organisées par an: fin aout et fin décembre. »

3- En tant qu’école dédiée aux métiers du Spa, quelles sont les autres formations que vous proposez ?

« L’objectif de l’école est de former aux différents métiers du Spa mais plus largement aux métiers du bien-être. Notre pôle institutionnel qu’est le massage va être enrichi à partir de 2020 d’une formation complète également pour devenir massothérapeute avec comme objectif de répondre aux besoins du secteur sportif mais aussi d’être dans une démarche préventive de rester en bonne santé.

Après avoir créé le pôle Bien-Être, nous avons mis en place avec mon équipe pédagogique en 2011, le pôle Management. Ce pôle a pour objectif de répondre également au marché du travail et former des personnes en vue de devenir Spa Manager ou Réceptionniste de Spa.

Comme le Parcours de la Main d’Or, la formation Spa Manager a été construite par l’écoute des professionnels du secteur.

Quand on a débuté en 2011, il y avait 200 heures de formation. Aujourd’hui, en 2019, on en compte 600, et elle va continuer à évoluer grâce aux problématiques terrains que peuvent me faire remonter mes relations avec les professionnels.

La formation est construite autour de quatre pôles qui correspondent à quatre casquettes principales du métier de spa manager. Ce sont le Pôle Management, bien évidemment, le Pôle Finances, le Pôle Marketing – Communication et le Pôle Lieu. Chaque pôle correspond à des compétences qui vont permettre tout au long de l’activité professionnelle du manager, de pouvoir autant construire un plan de communication, comme de gérer ses comptes d’exploitation, mais aussi de mettre en place un plan de formation pour son équipe, de faire le recrutement et d’assurer la gestion du lieu conformément aux réglementations. C’est une formation qui permet d’acquérir des compétences précises et opérationnelles. La formation s’axe autour d’un projet qui est le projet « Spa de l’année ». C’est la ligne directrice de toute l’année de formation, où les élèves mettent en application ce qu’ils ont appris en classe. Ce projet est dédié à la création d’un projet de spa, qui sera présenté en fin d’année, devant un jury de professionnels et qui élira le projet de l’année.

La formation se déroule au minimum sur 9 mois à raison de deux semaines par mois, ce qui permet aux élèves, soit de travailler sur leur projet le reste du temps, soit d’être en activité professionnelle. La formation est validée à la fin par une évaluation écrite et orale.

Les cours sont organisés de manière à ce que chaque pôle soit alterné, afin que les élèves apprennent à changer de casquettes. Dans une journée on peut être manager, financier, communiquant, donc l’idée est de switcher entre les différentes casquettes que peut avoir un spa manager.

En suivant le cycle 1 de la formation Spa Manager, le stagiaire s’orientera vers le métier de Spa Réceptionniste. »

4- Et dans les années futures ?

« Depuis sa création, l’école est en évolution permanente : les programmes, la pédagogie sont adaptés à l’évolution du secteur et des attentes des employeurs.

Notre conseil de perfectionnement regroupe un panel large représentatif de l’industrie du Spa et du Bien-être, et nous travaillons tout au long de l’année sur l’évolution et l’adaptabilité de nos programmes mais nous réfléchissons également sur son avenir en particulier en France. »

Ecole Internationale du Spa 01.42.88.71.67 www.ecole-spa-international.com