Créée en France il y a 40 ans par Yvan et Josette Allouche, biologiste et physiothérapeute de métier, Biologique Recherche est une marque de cosmétiques 100 % professionnelle, connue pour son efficacité pointue et ses soins sur mesure.
Pierre-Louis Delapalme, co-président de Biologique Recherche, nous en dit quelques mots…

Spa-A : Pierre-Louis, comment décririez-vous le savoir-faire de Biologique Recherche ?
La marque est partie d’une idée banale aujourd’hui mais qui était fondamentalement novatrice il y a 40 ans : le soin doit être personnalisé pour être efficace. « L’Instant de Peau » résume parfaitement cette philosophie : la peau est différente d’une personne à l’autre et chaque personne possède des Instants de Peau différents selon le moment de la journée et les parties du visage. La première étape de diagnostic est donc cruciale afin de personnaliser le soin : Biologique Recherche a ainsi développé un système unique de diagnostic et de prescription produits et soins, le Skin Instant Lab, permettant une évaluation cosmétologique de l’épiderme très structurée et rigoureuse qui crédibilise notre approche. Les phases suivantes sont la phase d’initialisation qui prépare l’épiderme à recevoir le soin et la phase de soin qui redonne à l’épiderme son pouvoir d’auto-régénération, grâce à des produits fortement concentrés en actifs. La même méthode de soin en 3 phases est appliquée sur les soins visage, corps et cuir chevelu. La marque recense aujourd’hui près de 150 produits (100 produits visage, 30 produits corps et 15 pour le cheveu), résultante directe de cette complexité de la peau. Tous les produits sont créés et fabriqués en France, dans une usine à Suresnes.
Notre grande force réside dans notre programme de formations. Nous disposons de 15 formatrices internationales, d’un programme terrain très complet et d’une académie en ligne avec 26 modules de formation en 15 langues, l’un des « MOOC » les plus riches qui existe dans ce métier. Nos formations sont totalement gratuites, ce qui garantit une totale transparence pour nos partenaires.
Autre atout de la marque : elle dispose de l’un des plus gros ratio retail, avec une clé de répartition en moyenne de 50-50 sur le chiffre d’affaires soins et retail. Les résultats immédiatement visibles après le soin et la vente-conseil permettent de garantir ce ratio auprès de nos partenaires.

Spa-A : dans quels établissements peut-on trouver l’expertise unique de Biologique Recherche ? Comment sélectionnez-vous vos partenaires ?
Biologique Recherche est une marque française présente dans 75 pays et réalisant 80 % de son chiffre d’affaires à l’export. La marque ne réalise pas de ventes sur Internet afin d’être parfaitement cohérente avec son positionnement très technique et personnalisé. En France, Biologique Recherche est la marque la plus implantée dans les hôtels 5 étoiles et Palaces. Par exemple, nous sommes présents dans des centres thalasso comme le Sofitel Quiberon ou le Sofitel Biarritz Miramar Thalassa. La France est un énorme marché de la beauté, mais pas forcément du soin professionnel, on y trouve peu d’instituts spécialisés dans le traitement de la peau. Alors qu’à l’étranger, le coeur de notre réseau est plutôt constitué d’instituts premium, de Spas hôteliers et de médiSpa, soit près de 2 500 médiSpa, Spa, Cliniques et centres esthétiques partenaires. Notre approche nous permet d’être flexible en termes de collaboration et de travailler avec des centres de médecine intégrative. Par
exemple, nous sommes présents à la Sha wellness Clinic et nous allons intégrer le nouveau concept anti-aging de Six Senses (ouverture prochaine à Bombay).
Les partenaires que nous recherchons doivent avant tout nous proposer des équipes d’une grande technicité. La motivation et la composition de l’équipe, sa passion pour la technique manuelle et sa capacité d’apprentissage de notre offre sont des critères primordiaux, avant même la taille du centre et la qualité de la décoration. Nous recherchons idéalement de beaux emplacements, recevant une clientèle internationale avec un pouvoir d’achat élevé.
L’Ambassade de la Beauté de Paris sur les Champs-Elysées est la vitrine de Biologique Recherche depuis plus de vingt ans. Dans un marché sur-représenté en instituts moyenne gamme, c’était un défi de faire de ce site un lieu emblématique de la beauté et une offre de pointe dans le traitement de la peau. Participer à la démarche qualité du label Spa-A nous a permis d’inscrire ce lieu dans une logique de montée en gamme.
La démarche de Spa-A nous intéresse car elle permet d’échanger des best practices, de créer du lien entre les professionnels et de niveler le métier par le haut. Plus le réseau est de qualité, mieux les marques de cosmétiques se porteront. C’est fondamental d’avoir une association qui partage, organise, structure et norme les standards de qualité de demain.

Spa-A : quels seront les grands défis de la marque en 2019 ?
Après de longs mois de travail sur l’épigénétique, nous avons lancé en 2018, un produit très technique et performant dans une approche globale anti-âge : La Grande Crème. Pour 2019, nous allons lancer une gamme de produits VIP O² recommandé pour les Instants de Peau asphyxiés et ternes, qui a été entièrement reformulée avec la combinaison du Complexe Oxygénant exclusif de Biologique Recherche et un Pôle antipollution.
En 2018, Biologique Recherche a reçu la prestigieuse récompense du Global Wellness Summit dans la catégorie « Leader in Social Impact » pour son programme dédié à l’adaptation des soins du visage et du corps aux personnes atteintes d’un cancer ou en rémission, développé en partenariat avec l’association américaine Wellness for Cancer. Ce programme unique, destiné à former des thérapeutes pour accueillir et réaliser des soins aux personnes touchées par le cancer, est déjà disponible dans 10 pays et devrait être étendu à 15 pays supplémentaires d’ici fin 2019.